Véloxygène

le vélo au quotidien

Baromètre des villes cyclables 2021

Poster un commentaire

Le Baromètre des villes cyclables, enquête réalisée par la FUB sur “le climat vélo en France”, et relayée localement par les associations d’usagers de la bicyclette, s’est déroulée du 14 septembre au 30 novembre 2021.

Elle constitue une suite logique aux éditions de 2017 puis 2019, le but étant de mesurer l’évolution du climat vélo sur l’ensemble de la France, métropolitaine et les DOM/TOM.

En d’autres termes, fait-il bon rouler à vélo en France ?

Les résultats en ont été diffusés officiellement le 10 février 2022.

En voici une première synthèse.

Résultat global

Avec 50% de réponses de plus par rapport à 2019, nous avons une preuve supplémentaire de l’augmentation significative de la pratique du vélo en France et, conséquence logique, des préoccupations des usagers en matière de conditions d’utilisation de la bicyclette.

De même, le nombre de villes classées passe de 768 à 1625 (Le classement d’une ville étant déclenché à partir d’un minimum de 50 réponses).

En terme de parité, si 58 % d’hommes et seulement 42 % de femmes avaient répondu au questionnaire en 2019, nous passons en 2022 respectivement à 54 et 46 %.

Enfin, la tendance est plutôt à l’amélioration des conditions de la cyclabilité en France, avec toujours des disparités entre villes d’importance équivalente.

Le plan vélo lancé par le gouvernement en 2019, relayé par les opérations “coup de pouce”, n’est sans doute pas pour rien sur ces évolutions positives, démontrant qu’une politique bien ciblée et accompagnée porte ses fruits.

Les points positifs les plus souvent évoqués sont la facilité à louer et entretenir un vélo, lien direct avec l’opération “Coup de Pouce”.

En revanche, les points négatifs récurrents sont le sentiment de non-sécurité pour les personnes “fragiles” (enfants et personnes âgées), l’absence d’alternatives en cas de travaux, la dangerosité des carrefours et le stationnement de motorisés sur les aménagements cyclables.

Autant de signes indiquant le manque de maturité de la cyclabilité en France : le vélo est plébiscité, certes, mais reste un choix de seconde zone dans le paysage du transport.

Amiens

La participation sur Amiens peut sembler avoir baissé en première observation (de 2019 à 2021 : 936 à 835 réponses “valides”)  mais nous avons vraisemblablement affaire à un report de participation d’Amiens vers les communes environnantes (non classées en 2019 mais classées en 2021).

Ainsi, sur l’ensemble des communes d’Amiens Métropole classées, on passe de 936 à  1059 réponses valides, signe de l’engouement pour le vélo aussi chez nous.

Si l’on observe la situation des villes de même catégorie (100.000 à 200.000 habitants), la note moyenne de celles-ci atteint désormais 3.05 s’approchant ainsi de la moyenne (notes de 1 à 6, la moyenne est à 3.5). Avec une croissance de 2.50 à 2.66, Amiens laisse encore s’éloigner un peu les villes de taille comparables, elle progresse un peu moins vite que la moyenne de sa catégorie (2.79 à 3.05).

La position d’Amiens reste donc décevante : déjà mal placée en 2019, notre ville reste dans le peloton de queue de sa catégorie, malgré une légère amélioration de sa note.

La politique cyclable d’Amiens Métropole n’a de toute évidence pas retenu les suffrages des usagers de la bicyclette et reste largement en retrait de ce qui est attendu.

Les principales critiques du réseau amiénois sont l’absence d’alternative en cas de travaux et le manque de sécurité (comme au niveau national) auquel il faut ajouter le manque d’écoute des usagers.

Si les double-sens cyclables (DSC) sont reconnus comme une amélioration, la sécurisation des carrefours n’a pas convaincu : elle s’est cantonnée à quelques réalisations, certes de qualité, mais ne constituant qu’une finalisation et régularisation partielle des travaux du BHNS. En parallèle, trop de points rouges subsistent et même si de nouveaux aménagements de qualité ont vu le jour, les pistes cyclables bien séparées sont plébiscitées, leur raccordement (les carrefours donc) avec le réseau routier est trop souvent inachevé, ce qui désarçonne la sécurité attendue par ces nouveaux aménagements.

  1. La Somme

Abbeville reste toujours classée avec une explosion des réponses au Baromètre : 62 en 2019 et 176 en 2021 (+180%), le taux de participation y est devenu analogue à Amiens Métropole. Sa note, à 2.13 catégorie G « très défavorable » (2.43, catégorie F en 2019) semble en chute libre… la faute d’un manque flagrant d’ambition pour la politique cyclable ou des exigences plus élevés de nouveaux utilisateurs ? Une analyse plus fine des données dans un second temps permettra sans doute de la savoir.

Si seule Abbeville était classée en 2019 sur le département (en dehors d’Amiens), nous avons en 2021 des données sur Péronne qui fait son entrée au classement avec une note de 2.35. La note peut aussi sembler basse mais la participation démontre surtout que le vélo ne peut plus être accusé d’être réservé aux habitants des grands centre urbains. 

Avec des notes entre 2.35 et 2.92 les communes de Rivery, Longueau et Camon situées à Amiens Métropole font leur entrée au classement avec des notes et des points forts rappelant ceux de leur ville centre. Les cyclistes y mettent surtout en avant la facilité d’accès aux services et les possibilités de stationnement. 

Sur l’ensemble du département, cela paraîtra peu mais en y regardant de plus près, nous sommes là encore devant la preuve de l’engouement croissant pour le déplacement à vélo.

Pour en savoir plus : l’intégralité des résultats du Baromètre des villes Cyclables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s