Véloxygène

le vélo au quotidien

L’histoire

L’association a été créée  en janvier 1994 par un petit groupe de cyclistes urbains amiénois. Elle s’est tout de suite inscrite dans les objectifs de la FUB (fédération nationale des usagers de la bicyclette)

Mariage de Madame Ville et Monsieur VéloPremière manifestation à vélo en juin 1994 lors de la journée nationale du vélo (150 participants) et premières rencontres avec les services municipaux d’Amiens.

Véloxygène inaugure les sorties à vélo du dimanche matin.

1995 : deuxième manifestation à vélo en juin (250 participants). Mariage symbolique de madame Ville et de Monsieur Vélo.

Réalisation d’une exposition de 21 affiches avec les étudiants de l’ESAD « Roulez jeunesse ! »

1996 : participation en juin à la journée européenne du vélo. Véloxygène trace une première bande cyclable (éphémère) rue Duméril. 500 participants dont le maire d’Amiens sur un vélo emprunté aux centres de loisirs de la ville

1997 : le cabinet Véloplan réalise une étude qui définit les grandes lignes d’un plan vélo.

Véloxygène  participe aux instances de la métropole (concertations sur le P.D.U., le schéma directeur des itinéraires cyclables…)

1998 Véloxygène participe à la création de Vélo Service, association qui a pour vocation de louer des vélos à l’ensemble des habitants de la Métropole et de favoriser l’usage du vélo par le plus grand nombre. En 1999, la structure obtient une délégation de service public (buscyclette). Elle compte 7 salariés, gère un atelier de réparation, intervient dans les établissements scolaires et a créé une Vélo école.

2000 : 12ème congrès des villes cyclables à Amiens

2006 : 8ème congrès de la FUBICY (Fédération des usagers de la bicyclette) à Amiens

2007 et 2008 : lors de la fête du vélo, Véloxygène  propose des « lâchers de vélos », rallyes autonomes de cyclistes à travers la ville.

2008 : plusieurs cafés vélosophiques se réunissent  au café Le Lucullus.

20 ans plus tard, la ville est toujours loin d’être adaptée aux vélos mais nos arguments  qui semblaient farfelus et utopistes semblent  désormais évidents et incontournables. Cela donne de l’espoir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s