Véloxygène

le vélo au quotidien


Poster un commentaire

Pas de coup de pompe chez les vélocistes

Lancé après le premier confinement, Coup de pouce vélo a pris fin le 31 mars 2021. On fait le bilan de l’opération avec Laurent de Vélo Station Amiens.

Avec plus de 700 vélos réparés, Coup de pouce vélo n’a fait qu’accentuer la progression de Vélo Station, qui affichait déjà une croissance de +25% par an, et même en 2020, malgré la fermeture du premier confinement !

Si Laurent et son équipe ont bien-sûr revu les habitués, ils ont également touché de nouveaux clients. Comme la FUB l’avait prévu, il y a eu aussi un effet d’aubaine, avec des vélos à retaper pour la revente ou pour les ranger au garage. Face à l’énorme demande, Laurent a organisé un système de rendez-vous.

La pandémie a entraîné une rupture des chaînes de production essentiellement asiatiques, avec plus de 80% des pièces. Le vélociste a dû faire face à des ruptures de stocks et la difficulté de trouver certaines pièces pour les vieux vélos.

Un sérieux coup d’accélérateur !

Avec 50€, on peut difficilement opérer une remise en état totale d’un point de vue sécurité. Refaire les freins, la transmission, les lumières, installer une nouvelle sonnette, changer les pneus ou les chambres à air, on dépassait souvent la somme prise en charge par l’État. Les cyclistes ont souvent ajouté 25€ de leur poche, ce qui est très raisonnable ! En moyenne, l’équipe passait 1h30 sur un vélo, soit 4 à 5 vélos retapés par jour. La limite ? leur disponibilité (réduite notamment par les 7 à 15 minutes par vélo pour les formalités), celle des pièces détachées… et la place dans le magasin (n’oubliez pas d’aller rechercher votre vélo ;-)) !

L’opération a offert une belle visibilité au magasin et a surtout permis à Laurent de recruter du renfort. Vu le succès du vélo, il est très important de former des spécialistes de la mécanique des cycles, connaissant bien le volet sécurité.

Les clients venus pour retaper leur vieux biclou reviennent plus tard pour parfaire leur équipement. Il y a eu même quelques déclics, déclenchant une dizaine d’achats de vélos.

Hormis le volet administratif, Coup de pouce vélo est une bonne opération pour le vélociste et elle vient booster la pratique du vélo au quotidien.

Amiens suit (enfin) le mouvement !

Au début, on répare son vélo, puis on s’équipe on investit sur la sécurité, un bon casque, le matos visibilité. Pour de nombreux cyclistes urbains, c’est une vraie révélation, on roule même l’hiver et malgré le mauvais temps. Chez Vélo Station, on repense le rayon vêtements pour faire face aux intempéries. Il faut un bon équipement pour faire du vélo toute l’année.

Copiant les bonnes pratiques des autres villes, Amiens a fini par suivre la tendance vélo. Les aides des collectivités incitent depuis peu à acheter une nouvelle monture, que ce soit un VAE, un vélo cargo ou un vélo musculaire.

Mais à Amiens, à écouter les clients, ce n’est pas la pluie qui froisse le cycliste, c’est bien le manque de sécurité ! Ceux qui arrivent d’autres villes sont surpris par le niveau d’équipement. Et de constater que les cyclistes n’hésitent plus à investir dans des antivols de qualité, forcément plus coûteux. Eh oui, les plus gros freins à l’achat d’un vélo demeurent le vol et le manque de stationnement sécurisé…

Le rêve ? Si vous voulez faire plaisir à Laurent, remplacez la place de parking voiture devant sa vitrine par un bel emplacement dédié aux vélos ! A bon entendeur…

Propos recueillis par Emilie THEROUIN


1 commentaire

La Cour Administrative d’Appel de Douai demande à Amiens Métropole de tenir compte des cyclistes dans ses aménagements

Deux arrêts favorables à Véloxygène

Dans deux arrêts, publiés ce mercredi 17 mars, la Cour administrative d’appel de Douai a donné raison à Véloxygène : les travaux réalisés rue Saint-Fuscien et chaussée Jules Ferry ne respectaient pas la loi.

La Cour enjoint à la communauté d’agglomération d’Amiens Métropole, dans un délai de quatre mois à compter de la notification de son jugement :

  • concernant la rue Saint Fuscien (entre le bd Bapaume et le carrefour de la Croix Rompue), d’examiner la demande de Véloxygène « tendant à l’aménagement d’itinéraires cyclables sur le tronçon nord de la rue Saint-Fuscien » 
  • concernant la chaussée Jules Ferry, de « réexaminer la demande de l’association Véloxygène d’instituer un stationnement longitudinal afin de permettre la création d’un aménagement cyclable dans chaque sens de circulation de la chaussée Jules Ferry ».

La métropole est aussi condamnée à payer  3 000 € à Véloxygène.

Véloxygène se félicite de cette décision de justice ; nous aurions évidemment préféré, par économie de temps, d’énergie et d’argent public, que ces revendications soient entendues en amont des travaux réalisés.

Pastiche du JDA
Pastiche

Rattraper le retard pris, donner sa chance à la solution vélo par des aménagements qualitatifs réalisés dans la concertation avec les cyclistes et leurs représentants.

 Gageons que cette décision permette d’ouvrir un nouveau cycle pour le vélo :

–   Sur les itinéraires concernés par ces décisions, Véloxygène se tient à la disposition de la Métropole pour étudier les solutions possibles, envisager les modifications aux travaux réalisés et les moyens pour les mettre en conformité avec les exigences légales.

–   Plus globalement, nous faisons le souhait d’aménagements cyclables évidemment conformes à la législation en vigueur, mais aussi en adéquation avec la nécessaire ambition de faire du vélo une solution de déplacement massif à l’échelle de l’agglomération. Pour une métropole 100% cyclable, nous appelons notamment, en écho à notre programme vélo, à la réalisation d’un réseau de pistes cyclables continues et sécurisées sur les grands axes, et ailleurs, à l’apaisement généralisé des vitesses et trafics motorisés.

Nous savons que ces principes de base sont très largement partagés avec les équipes métropolitaines, décideurs et services techniques.

Nous redisons donc notre confiance en l’avenir du vélo dans notre métropole régionale.

République : l’association est déboutée sur la forme

Véloxygène avait aussi porté près la Cour administrative d’appel le “désaménagement” cyclable de la rue de la République. 

La Cour a jugé que notre demande n’était pas recevable et nous condamne à payer 1 500 € à la ville d’Amiens. 

Véloxygène respecte la décision de justice, mais regrette que la réalité du terrain – à savoir la difficulté à circuler à vélo rue de la République -, n’ait pas reçu un écho et une compréhension de la part de nos dispositifs administratifs, que ce soit la ville d’Amiens ou l’appareil judiciaire.

En France, depuis 13 ans, les rues à 30 km/h permettent le passage des cyclistes à double-sens . Aujourd’hui, rue de la République, les cyclistes peuvent donc emprunter cette voie dans les deux sens, mais ne le font pas, car la suppression du marquage vélo a rendu la circulation ambiguë pour tous les usagers. 

Cet  état de fait, indépendamment de la décision de justice, devrait inciter la ville à revoir son aménagement, a minima en rétablissant les marquages au sol et la signalisation verticale adéquate et réglementaire. Nous avions par ailleurs proposé des solutions d’aménagements encore plus sécurisantes pour les piétons et les cyclistes sur cet axe.

L’association organisera une vélorution mani-festive dans les semaines qui viennent, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, et appelle tous les habitants de la métropole qui souhaitent des aménagements adaptés aux mobilités actives à la rejoindre.

Appel aux adhésions 

L’adhésion à Véloxygène permet de soutenir les actions de l’association en faveur de la pratique de la bicyclette, en tant que solution facile, économique, écologique et efficace pour nos déplacements quotidiens.

Chaque adhérent est une force pour l’association et ses actions.

Pour adhérer, c’est ici

https://www.helloasso.com/associations/veloxygene-amiens/adhesions/adhesions-a-veloxygene-2021


Poster un commentaire

Les balades de l’automne 2020


Rappel : BRAC chaque 1er mardi du mois, balades du dimanche matin le 2e dimanche de chaque mois d’octobre à décembre.


L’agenda des balades de fin d’année

Balade du dimanche 11 octobre : matinée ou journée, vous choisissez.

Nous partirons ensemble en direction de Picquigny par le chemin du halage.

RdV 10h place Gambetta.

À Dreuil ceux qui souhaitent un retour pour l’heure du repas dominical nous quitteront pour un retour accompagné de Lucie.
Pour les autres, la balade se poursuivra vers Picquigny ou un pique-nique tiré du sac nous permettra d’attendre la visite des archives de la communauté de communes Nièvre-Somme organisée par Gautier, un de nos administrateurs, ainsi qu’un regard sur l’extérieur de la collégiale.
Retour possible en train (15h33 ou 18h33).

BRAC mardi 03 novembre

Une balade de reconnaissance des aménagements cyclables du quartier Marivaux, piste cyclable rue Voltaire.

RdV 18h00 carrefour Jacques Duclos.

Balade du dimanche matin 08 novembre

Circuit consacré à quelques célébrités nées ou ayant vécu à Amiens.
Cette balade sera conduite et commentée par Stéphane, un de nos adhérents diplômé en histoire contemporaine.

RdV 10h00 Place Gambetta.

La sculpture de Jules Verne au square Jules Verne
La sculpture du square Jules Verne

BRAC mardi 1er décembre

Une balade de reconnaissance des aménagements cyclables,
à la recherche des stationnements vélos ZAC Vallée des Vignes

RdV 18h00 croisement de la rue Alexandre Dumas et de l’avenue d’Espagne (près de l’Intermarché)

Balade du dimanche 13 décembre

Circuit des lieux en lien avec la Résistance à Amiens,
de la stèle aux résistants au poteau des fusillés à la Citadelle, une balade évoquant les épisodes héroïques ou dramatiques de cette période, guidée par Patrice, notre trésorier.

Départ 10h00 place Gambetta


Poster un commentaire

Les balades continuent cet été !

– BRAC du mardi 04 août

Le quartier Renancourt, son cimetière et les abords du crématorium. RDV à 18h00 devant la consigne à vélos (fermée) du parking relai du stade de la Licorne.

– Balade du dimanche matin 09 août

Circuit des rivières d’Amiens

Nous parcourrons les embouchures de quelques affluents de la Somme pour nous rafraîchir au milieu de l’été, avec une attention particulière aux nouvelles passes à poissons. RDV à 10h00 Place Gambetta.

– Balade du dimanche 13 septembre

Dans le cadre du Festival ChéS Wèpes

Balade à la journée (aller-retour Amiens-Contay, soit 45 km environ) avec en point d’orgues une balade à pied “contée” à Contay !

– Balade de fin d’été : un classique désormais, venez rouler jusqu’à la mer avec nous !

Jeudi 27 août : Arras – Albert camping possible à Albert, ou retour en train ;

Vendredi 28 août : Albert – Amiens hébergement possible chez l’adhérent ;

Samedi 29 août : Amiens – Abbeville camping possible à Port-le-Grand, ou retour en train ;

Dimanche 30 août : Abbeville – Baie de Somme et retour en train.

  • Possibilité de participer à l’une quelconque des journées, à plusieurs ou à toutes (conseillé!!)
  • Participation gratuite sur inscription, ouverte aux adhérents des associations Vél’Hauts de France.

Plus d’infos et inscription :

De la Véloroute de la mémoire à la Baie de Somme