Véloxygène

le vélo au quotidien


Poster un commentaire

Suite à notre balade d’avril, Véloxygène écrit aux élus après avoir testé leurs aménagements

Amiens, le 27 avril 2016

M. le Président d’Amiens métropole
Mme le Maire d’Amiens
Mme le Maire de Longueau
M. le Maire de Camon
M. le Maire de Rivery
Copie à M. le Président du Conseil Départemental de la Somme

Mesdames et Messieurs les élus,

Dans le cadre de ses activités de promotion du vélo et des modes de déplacements doux dans
l’agglomération amiénoise, l’association Véloxygène a organisé une sortie vélo le dimanche 24 avril
2016. Cette balade s’est déroulée sous la forme d’une boucle depuis Amiens/place Gambetta jusqu’à
Camon, en traversant certains quartiers d’Amiens, Longueau et Rivery.

IMG_3580Cette balade très enrichissante nous a permis de découvrir la pertinence de certains aménagements, mais également de déplorer l’absence de continuité à certains endroits (pistes, signalisation…). Notre impression générale est donc mitigée puisque les participants ont découvert avec beaucoup d’intérêt des itinéraires souvent nouveaux pour eux mais aussi de nombreux points noirs que notre association avait déjà pointés lors de précédentes sorties. Lire la suite

Publicités


Poster un commentaire

Nouveau courrier au Président d’Amiens Métropole concernant la rue St Fuscien

Aménagement de la rue Jules Barni

Aménagement de la rue Jules Barni

Monsieur  le  Président  d’Amiens-­métropole,

Nous  avons  récemment  attiré  votre  attention  sur  le  projet  de  remise  à  neuf  de  la  rue  Saint-­
Fuscien  et  vous  faisons  part  de  notre  amertume  quant  à  l’absence  d’une  réponse  à  notre  demande  de rencontre.

L’article  du  courrier  picard  en  date  du  22  mars  2016  rapporte  ainsi  vos  propos  :  «  nous  n’avons  pas  assez  de  largeur  pour  y  créer  des  bandes  cyclables  ».  Même  si  la  configuration  des  lieux  semble limitée,  Véloxygène  étant  en  désaccord  avec  cette  affirmation,  nous  souhaiterions  vous  rencontrer  pour que  chacun  puisse  exposer  ses  arguments  et  qu’une  solution  plus  satisfaisante  soit  apportée.

Dans   l’attente   de   votre   réponse,   veuillez   agréer,   Monsieur   le   président,   nos   plus   sincères
salutations.

Marie  Hoël-­Landard
Présidente


L’article du Courrier Picard >>> http://www.courrier-picard.fr/region/amiens-le-velo-se-sent-exclu-de-la-rue-saint-fuscien-ia167b0n745755

Suite à ce courrier, le Président d’Amiens Métropole, adjoint au maire d’Amiens chargé de la voirie, Alain Gest a indiqué le 26 mars accepter de nous recevoir. A suivre…


Poster un commentaire

Notre lettre à Alain Gest à propos des aménagements de la rue St Fuscien

dble sens cyclableMonsieur le Président d’Amiens Métropole,

Ayant appris par le Courrier Picard et le JDA la réalisation de travaux importants sur la rue Saint-Fuscien, nous regrettons de ne pas avoir été consulté. Véloxygène, en sa qualité d’association représentant les cyclistes sur la métropole amiénoise, demande à être désormais associé de manière systématique sur les projets d’aménagements et de réfection de voirie, en commençant par ce projet.

Plus précisément, en ce qui concerne le projet d’aménagement de la rue Saint-Fuscien, nous constatons que la prise en compte des cyclistes n’est pas du tout satisfaisante. Dans la partie nord du tronçon rénové, absolument aucun aménagement n’est prévu alors que la largeur de la chaussée actuelle le permet. La loi LAURE (Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie), qui a 20 ans cette année, spécifie pourtant :

A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe.

De plus, dans la partie sud, l’aménagement d’une bande cyclable sur le trottoir dans le sens montant ne
pourrait donner satisfaction. Le partage de la route ne doit pas signifier le partage du trottoir entre piétons et cyclistes.
À l’heure de la réalisation de travaux d’une entrée de ville qui engagent la collectivité pour les 50 prochaines années, il nous paraît, Monsieur le Président, inconcevable de ne pas y intégrer le moyen de transport urbain du XXIe siècle.
Restant à votre disposition pour convenir d’un échange sur ces travaux, nous vous prions d’agréer nos plus sincères salutations.

Marie Hoël-­Landart,

Présidente de Véloxygène

 


Poster un commentaire

Rue Jules Barni, le 10 septembre

Le mardi 10 septembre, de 17H à 19H, le COMITE TECHNIQUE VELO s’est réuni RUE JULES BARNI.

 Une bonne initiative du service des déplacement d’Amiens Métropole : dresser le bilan des aménagements de la rue Jules Barni au cours d’une visite sur le terrain avec les associations d’usagersbarni 1

 Etaient présents :

 pour les usagers, Antoine PATIN, Directeur de VELO SERVICE, Marie HOEL LANDARD, Catherine COTTE et Pascal JOURNAUX de VELOXYGENE, Didier SOYER de la DREAL Picardie, Laetitia PETIT, Responsable sécurité routière

pour Amiens métropole, Gilles GALLAND, chef du service déplacements, Coraline BRABANDER chargée de mission Eco-mobilité, Aurélien DARRAS, ingénieur des études de travaux

Voilà ce qui a été relevé  par l’ensemble du groupe, noté par les services et, pour certaines choses, déjà réalisé depuis cette réunion :

LES BORDURES DE TROTTOIRS AU NIVEAU DES PASSAGES PIETONS

Il aurait fallu des bordures à « niveau 0» pour les cyclistes comme elles le sont pour les piétons.

Il est important de s’en souvenir pour les aménagements à venir ! Des « rattrapages » ponctuels seront réalisés :

pour la création du sas vélo au carrefour Barni Pont Noyelles

pour l’entrée de la contre-allée de Pont-Noyelles

pour l’entrée du nouveau tronçon de piste créé sur le trottoir entre le garage et la caserne Dejean en bas de la rue Jules Barni

 LE MOBILIER URBAIN

Le mobilier urbain ne doit pas être placé en travers des circulations piétonnes ! Des exemples :

le mât du panneau zone 30 est à déposer au carrefour Barni/Cottenchy. Il est en plein milieu de la piste cyclable. Le panneau zone 30 remplacera le panneau dos d’âne  puisque le dos d’âne n’existe pas.

Le mobilier Decaux est à décaler 50 cm à gauche au carrefour Barni /Cagny. Il est lui aussi sur le trajet des cyclistes.

Le mobilier Decaux de la station Vélam prés de la gare est à décaler vers les bancs pour améliorer la visibilité des piétons au niveau du feu tricolore.barni  2

 LA SIGNALISATION

Une vérification des panneaux de signalisation est à faire sur tout l’aménagement. Il manque de nombreux panneaux d’entrée et de fin de zone 30. Il manque la banderole « sauf cyclistes » sous les panneaux sens interdit dans les rues où on a un double sens cyclable (DSC).

L’entrée des DSC devra être marquée (logo vélo sur fond vert) dans les rues Riolan, du Blamont et le Mongnier.

Des sas vélo seront créés :

au pont Barni près de la gare (au niveau des feux tricolores)

au carrefour Barni/Pont Noyelles avec une rampe d’accès depuis la piste cyclable jusquà ce sas et une bordure à 0.

En observant les pratiques cyclistes au niveau du giratoire près de l’ancienne station essence, on s’aperçoit que beaucoup empruntent le trottoir à cet endroit pour rejoindre la piste cyclable intercalée au niveau du trottoir qui commence devant la Caserne Dejean. Le trottoir étant assez large sur cette longueur, et la présence du mini-giratoire facilitant la montée des cyclistes, il est proposé de formaliser cette pratique, en marquant des logos vélos au sol depuis la pompe jusqu’à la Caserne Dejean.

Un abaissement de bordure devra également être créé au niveau du mini-giratoire pour permettre aux cyclistes d’accéder plus confortablement à cette piste.barni 7

 LE STATIONNEMENT

Il faut veiller à ne pas mettre les arceaux de stationnement vélo trop près de la chaussée et créer des bordures en triangle de part et d’autre des stationnements vélo existants (au niveau de la rue Vaquette et au 63 rue Jules Barni) pour protéger les arceaux qui disparaissent au fur et à mesure que les voitures les percutent en se garant.

Des arceaux ont été ajoutés au niveau de la rue Enguerrand, quelques semaines après cette réunion comme cela avait été demandé.barni 4

Nous constatons qu’un tel bilan est profitable à tous : les usagers peuvent exprimer leurs remarques, les services métropolitains mesurent les décalages entre leur projet et la réalisation et peuvent ainsi apporter les remédiations nécessaires.