Véloxygène

le vélo au quotidien


Poster un commentaire

BHNS : mobilisons-nous pour le partage de la rue et la place du vélo

Amiens Métropole publie le dossier soumis à enquête publique du projet de réalisation de lignes de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) et de parkings relais. Véloxygène organise une rencontre avec ses adhérents et sympathisants le 12 avril à 18h à la salle de la Bretesque 1 Grande Rue de la Veillere à Amiens afin de préparer ensemble les réponses à apporter.

La mise en place d’un tel réseau de bus nécessite des aménagements importants. Nous demandons que ceux-ci permettent aussi, à nous cyclistes, de sillonner la ville plus sûrement, plus vite et qu’Amiens devienne enfin agréable à vivre à vélo.

L’enquête publique est une procédure complexe, soumis à étude d’impact et à l’avis de l’autorité environnementale. Elle ouvre une fenêtre pour nous permettre d’inviter une nouvelle fois la municipalité à écouter l’avis des cyclistes.


Poster un commentaire

Rencontre avec Amiens Métropole du 26 mai 2016

dble sens cyclableEtaient présents :

  • Pour Véloxygène :

Jean-Pierre Tétu, président, Pascal Journaux, vice président

  • Pour Amiens-Métropole :

Pascal Rifflart, vice-président, chargé des transports
Caroline Bohain, conseillère déléguée auprès de M. Rifflart pour le vélo
Matthieu Weinachter, conseiller auprès de M. Gest (transports et voirie)
Reynald Spicer, chargé de mission auprès de M. Rifflart

Trois points étaient prévus à l’ordre du jour :

1- les relations entre l’association et la collectivité
2- l’aménagement de la rue St Fuscien
3- l’élaboration et la mise en œuvre du SDAC Lire la suite


Poster un commentaire

Amiens Métropole ne fera pas avancer le vélo

dewaillyAssociation pour la promotion de la bicyclette comme moyen de transport urbain dans le Pays du Grand Amiens, Véloxygène a pris connaissance du Schéma Directeur d’Aménagement Cyclable d’Amiens Métropole (SDAC) et pointe le manque d’ambition et de volonté pour promouvoir la place du vélo.

Interlocuteur des élus et des services d’Amiens Métropole sur les transports et l’aménagement urbain, nous regrettons l’absence de concertation préalable avec les usagers et les associations représentatives des usagers de la route ni même des comités de quartier en amont à l’élaboration du document, qui sera présenté lors du Conseil d’agglomération du 28 avril.

Partie intégrante du Plan de Déplacement Urbain (PDU), le SDAC fait l’impasse sur le Code de la Rue, la ville à 30Km/h, les quartiers apaisés, les zones de rencontre, la généralisation des contre-sens cyclables dans les rues à moins de 30Km/h, les tourne-à-droite, ou encore, les remontées de file avant un sas vélo au niveau des feux tricolores.

S’il omet d’évoquer les perspectives pour Véloservice, ce document d’orientation n’a par contre pas oublié de prévoir l’extension du vélo en libre-service Vélam, de la société Decaux, au prix d’extension de la publicité et d’un coût élevé pour un usage très limité.

Avec ce SDAC, les élus n’ont pas pris en compte la loi LAURE, le plan de mobilité active (PAMA), la loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte, ni des opportunités offertes par la réglementation pour soutenir davantage le vélo.

Avec ce schéma et l’aménagement raté de la rue St Fuscien pour les cyclistes, Amiens Métropole se qualifie haut la main pour le « clou rouillé » décerné tous les ans par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB).

Véloxygène dans les médias :