Véloxygène

le vélo au quotidien


Poster un commentaire

JVA Vélo, le journal de Véloxygène

Parce qu’il est important de communiquer avec tous ceux qui ne nous connaissent pas encore, nous avons réalisé un journal imprimé.

Vous pouvez aussi le lire en ligne !

 ou le télécharger

en cliquant sur ce lien (pdf 1,2 Mo vous n’êtes pas obligé d’avoir un compte Dropbox).

Vous souhaitez contribuer à sa diffusion ?

Prenez-le sur notre stand à la fête du Vélo ou lors de balades et donnez-le à vos amis, cyclistes ou pas.

Publicités


Poster un commentaire

Courrier Picard du 21 mai : Amiens : Véloxygène a l’impression de rouler en solitaire

Article du Courrier Picard du 21 mai 2015 – Julien GRIS

«  Pas de langue de bois  ». Marie Hoel-Landard ne cache pas son amertume lorsqu’on l’interroge sur ce qui alimente les conversations chez Véloxygène, qui tenait son assemblée générale hier, 19 mai, en soirée. «  Depuis les élections de l’an dernier, il y a un manque de communication avec Amiens Métropole  » affirme la présidente de l’association cycliste. Sur le site internet de l’association, on lit toujours le compte-rendu d’un entretien, daté du 17 septembre 2014, avec Caroline Bohain, conseillère métropolitaine dédiée aux transports.

La responsable associative regrette de ne pas avoir obtenu de rendez-vous depuis. «  Nous voudrions connaître la position de la municipalité sur la politique cyclable de la ville, d’après les échos qui me remontent des comités de quartiers, le vélo ne semble pas être prioritaire.  » Elle cite en exemple la réouverture de la rue des Otages à la circulation, qu’elle considère comme «  symbolique  ».

Rien de prévu pour le Tour

Marie Hoel-Landard aimerait qu’Amiens s’inspire de décisions mises en place au niveau national : la possibilité de tourner à droite au feu rouge dans certains cas, ou celle de rouler à contre-sens. Elle parle aussi de ces carrefours dangereux, recensés par l’association : face à l’église Saint-Honoré ou place Vogel par exemple.

À propos des projets de Véloxygène, la structure participera à la Fête du Vélo, le premier week-end de juin. Rien n’est prévu, en revanche, pour l’arrivée du Tour de France dans la capitale régionale, le 8 juillet prochain. «  C’est le cyclisme sportif de performance, consommateur d’énergie et axé sur le spectaculaire. Ce qu’il renvoie n’est pas un modèle pour nous. Disons que j’aimais bien le Tour de France quand j’étais petite mais ça s’arrête là.  »

Par ailleurs, la présidente indique que la prochaine balade à deux roues du dimanche matin devrait se tenir début juillet. Forte de 90 adhérents, d’une expérience de plus de 20 ans, d’une affiliation à la Fédération française des usagers de la bicyclette et d’une liberté vis-à-vis des institutions («  nous fonctionnons sans subventions, parfois le Ministère de l’Environnement nous en accorde une pour une opération spéciale  »), l’association entend poursuivre son action en faveur de la pratique du vélo. Marie Hoel-Landard espère maintenant l’arrivée de nouveaux adhérents. Un vœu pas forcément pieu : «  On voit de plus en plus de gens circuler à vélo dans Amiens, notamment pour accompagner les enfants à l’école.  »