Véloxygène

le vélo au quotidien


Poster un commentaire

Nouveau courrier au Président d’Amiens Métropole concernant la rue St Fuscien

Aménagement de la rue Jules Barni

Aménagement de la rue Jules Barni

Monsieur  le  Président  d’Amiens-­métropole,

Nous  avons  récemment  attiré  votre  attention  sur  le  projet  de  remise  à  neuf  de  la  rue  Saint-­
Fuscien  et  vous  faisons  part  de  notre  amertume  quant  à  l’absence  d’une  réponse  à  notre  demande  de rencontre.

L’article  du  courrier  picard  en  date  du  22  mars  2016  rapporte  ainsi  vos  propos  :  «  nous  n’avons  pas  assez  de  largeur  pour  y  créer  des  bandes  cyclables  ».  Même  si  la  configuration  des  lieux  semble limitée,  Véloxygène  étant  en  désaccord  avec  cette  affirmation,  nous  souhaiterions  vous  rencontrer  pour que  chacun  puisse  exposer  ses  arguments  et  qu’une  solution  plus  satisfaisante  soit  apportée.

Dans   l’attente   de   votre   réponse,   veuillez   agréer,   Monsieur   le   président,   nos   plus   sincères
salutations.

Marie  Hoël-­Landard
Présidente


L’article du Courrier Picard >>> http://www.courrier-picard.fr/region/amiens-le-velo-se-sent-exclu-de-la-rue-saint-fuscien-ia167b0n745755

Suite à ce courrier, le Président d’Amiens Métropole, adjoint au maire d’Amiens chargé de la voirie, Alain Gest a indiqué le 26 mars accepter de nous recevoir. A suivre…


Poster un commentaire

Notre lettre à Alain Gest à propos des aménagements de la rue St Fuscien

dble sens cyclableMonsieur le Président d’Amiens Métropole,

Ayant appris par le Courrier Picard et le JDA la réalisation de travaux importants sur la rue Saint-Fuscien, nous regrettons de ne pas avoir été consulté. Véloxygène, en sa qualité d’association représentant les cyclistes sur la métropole amiénoise, demande à être désormais associé de manière systématique sur les projets d’aménagements et de réfection de voirie, en commençant par ce projet.

Plus précisément, en ce qui concerne le projet d’aménagement de la rue Saint-Fuscien, nous constatons que la prise en compte des cyclistes n’est pas du tout satisfaisante. Dans la partie nord du tronçon rénové, absolument aucun aménagement n’est prévu alors que la largeur de la chaussée actuelle le permet. La loi LAURE (Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie), qui a 20 ans cette année, spécifie pourtant :

A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe.

De plus, dans la partie sud, l’aménagement d’une bande cyclable sur le trottoir dans le sens montant ne
pourrait donner satisfaction. Le partage de la route ne doit pas signifier le partage du trottoir entre piétons et cyclistes.
À l’heure de la réalisation de travaux d’une entrée de ville qui engagent la collectivité pour les 50 prochaines années, il nous paraît, Monsieur le Président, inconcevable de ne pas y intégrer le moyen de transport urbain du XXIe siècle.
Restant à votre disposition pour convenir d’un échange sur ces travaux, nous vous prions d’agréer nos plus sincères salutations.

Marie Hoël-­Landart,

Présidente de Véloxygène